La rentrée scolaire et les grands-parents

Les vacances d’été ne sont pas encore commencées que déjà certains commencent à préparer la rentrée ! L’heure est aux achats des fournitures scolaires, à la mise en place de l’organisation qu’il faudra suivre tout au long de l’année et à la recherche des nouvelles activités que les enfants pourront commencer dès septembre. Alors que l’on pense que la rentrée intéresse principalement les plus jeunes, on oublie bien souvent que les grands-parents sont tout autant concernés et mis à contribution par toute la famille.  Crise oblige, les parents n’ont pas toujours les moyens de financer cette rentrée. Même si la prime pour la rentrée aide de nombreuses familles (plus d’info ici sur les aides et les ressources du foyer), ce sont souvent les grands-parents qui donnent le coup de pouce nécessaire pour aider leurs enfants et donner le coup d’oxygène au budget familial.

Qu’il s’agisse de déposer les enfants à l’école, de les faire manger à midi, de les récupérer en fin de journée pour les faire goûter et les aider dans leurs devoirs, les papis et mamies sont plus que jamais présents dans la vie de leurs petits-enfants. Fini les moments où l’on ne se voit qu’en vacances, désormais ce sont vers eux que se tournent les parents qui travaillent ou dont la vie ne permet pas toujours d’être présent de 8h à 17h !

Et ce ne sont pas les grands-parents qui vont s’en plaindre ! Alors que la fin des vacances était synonyme de crève-cœur, la plupart sont heureux de continuer à être présent au quotidien. Terminé la maison en ébullition qui se vide quand sonne la rentrée, c’est avec joie qu’ils continuent d’accueillir les enfants pendant la semaine.

Ils sont un mode de garde de plus en plus privilégié, toujours disponibles en cas d’imprévus ou de maladies. Selon la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse, ils seraient en effet autour de 70% à avoir déjà gardé leurs petits-enfants occasionnellement, le mercredi après-midi ou dès la sortie des classes. Les avantages sont nombreux, puisque les petits se retrouvent dans un environnement connu, les parents ont confiance et les relations affectives qui existent déjà rassurent tout le monde. Pour de nombreux pédopsychiatres, celles-ci permettraient à chacun d’entrer dans le monde en se sentant en sécurité sans compter que les grands-parents ouvrent les plus jeunes à l’imaginaire quand les parents les ancrent davantage dans  la réalité. Etre avec ses grands-parents, c’est aussi faire des choses que l’on ne fait pas forcément à la maison : visites des musées, balades, courses au marché, pâtisserie et autres jeux que chacun est plus enclin à pratiquer. Un temps précieux que tout le monde est ravi de partager !

Et si l’on n’a pas la chance d’avoir ses grands-parents, plusieurs organismes proposent de mettre en contact des enfants, des parents et des séniors afin de donner à tous la même chance de vivre de tels moments. Par exemple, Séniors à votre service met en relation les séniors et les familles à travers de petites annonces modérées par une équipe. Il y a quelques mois, nous vous avions parlé des mamies au pair qui permettent d’aider les familles en créant un environnement familial.

Une réponse à “La rentrée scolaire et les grands-parents”

  1. J
    20 août 2014 à 12 h 17 min #

    Je suis journaliste pour la radio Nostalgie, pour la rentrée prochaine, nous sommes à la recherche de grands-parents qui vont accompagner leurs petits-enfants le jour-j. Si c’est votre cas, contactez-nous. Merci beaucoup !

Laissez un commentaire