Faut-il punir ses enfants et petits-enfants ?

Punition pour les enfantsCertains pédopsychiatres soutiennent que la punition est indispensable pour l’évolution d’un enfant, créant ses repères et les limites qui vont le façonner et lui permettre de comprendre l’importance de ses actes. Quelques mois après la polémique sur la fessée, faut-il vraiment punir pour se faire obéir ?

Une punition doit toujours être « bonne », c’est-à-dire qu’elle doit délivrer un message à l’enfant, lui faire comprendre ce qui est interdit et mettre en évidence une valeur à respecter. Lorsqu’il est punit, un enfant doit comprendre que son comportement n’est pas le bon dans une situation donnée et il lui faut en trouver un autre plus adapté. La fonction première de la punition, c’est donc de réparer et de responsabiliser sans jamais culpabiliser. Il ne s’agit pas de faire de la peine mais bien de donner une leçon, ce qui ne passe pas par des cris ou une fessée. Si l’enfant casse par exemple un objet, il faudra lui demander de ramasser les morceaux et de les jeter, afin qu’il soit dans le concret et qu’il saisisse bien où se trouve le problème.

L’âge a également son importance. Avant 2 ans, l’enfant est trop petit pour comprendre, la seule chose à faire c’est de poser des limites, dès 18  mois, quand intervient la période du « non ». Ce mot qu’il dit à tout va, il faut l’utiliser aussi et cela suffit bien souvent.

Avant de choisir une punition, il faut prendre le temps de réfléchir et ne pas agir sous l’effet de la colère, sans toutefois trop attendre sous peine de bouleverser l’enfant qui aura probablement déjà oublié !

La punition est très utile pour l’enfant, car elle le libère de sa culpabilité et lui fixe des limites. Etre trop gentil ne lui rend pas service !

Soyez le premier à déposer un commentaire

Laissez un commentaire