Couperose : du nouveau côté traitement

A tout âge mais plus particulièrement après 50 ans, la couperose, une dilatation des petits vaisseaux, peut apparaître. Si elle est sans danger, c’est souvent son caractère inesthétique que l’on lui reproche, mais les dernières études faites à son sujet ont permis de diversifier et d’innover côté traitement.

Un simple changement de température, un repas un peu trop copieux ou encore une émotion suffisent à faire rougir la peau et à dilater brusquement les mini-vaisseaux situés sur le visage, qui vont provoquer un apport de sanguin au niveau des joues et du nez. Alors que la rosacée serait en fait une allergie à une bactérie, les causes réelles de la maladie sont encore mal connues. Quelques pistes sont toutefois évoquées, les personnes souffrant de ces réactions inflammatoires auraient par exemple la peau plus chaude. En effet, ce serait la faute à une bactérie et aux acariens qui se développerait particulièrement dans la chaleur. Cette découverte récente a ainsi permis de créer des crèmes qui luttent contre cette bactérie et effacent les rougeurs durablement, généralement durant 6 à 8 heures.

Mais les meilleurs traitements restent les lasers. Entre KTP, le laser colorant pulsé et ND YAG, les avis divergent, il s’agit donc d’être prudent. Le KTP pénètre légèrement dans l’épiderme, ne laissant pas de marques mais est moins efficace que le laser colorant, à ce jour le plus prometteur et actif. Il laisse de petits bleus pendant 7 à 10 jours mais la technique est la meilleure. Attention au ND YAG, souvent proposé par les professionnels moins expérimentés et qui est accusé de laisser des cicatrices. Du côté des hommes, une récente étude de l’université de Queensland a montré qu’ils étaient moins touchés par la couperose à condition de se laisser pousser la barbe, la pilosité permettant de protéger à 90% des rayons UV ! C’est donc aussi l’assurance d’éviter un cancer de la peau !

Soyez le premier à déposer un commentaire

Laissez un commentaire