Comment choisir sa cure thermale ? Séjour thermal, ce que vous devez savoir

A l’heure des grandes économies dans les budgets de la sécurité sociale, de nombreuses personnes se posent des questions sur l’efficacité des cures thermales. Même si des groupes de travail essayent de démontrer leurs efficacités (reste à savoir l’indépendance de ces derniers), la majorité des curistes ressentent une amélioration après une cure. Quelles en sont les raisons ?

Une eau miraculeuse ?

A la différence des eaux de Lourdes, les eaux des stations thermales n’ont rien de miraculeux. C’est dans la composition physico-chimique qui entre en jeux. Les eaux thermales sont des eaux de source avec des caractéristiques qui restent constantes dans le temps, c’est-à-dire que la température, la minéralisation et le débit sont toujours identiques. En France, toutes les stations offrent une eau avec des caractéristiques différentes qui traiteront des pathologies différentes. Donc le choix de la station thermale ne doit pas être pris à la légère suivant vos souhaits de vacances ! C’est à votre médecin de déterminer l’eau qui correspondra le mieux à vos pathologies. Mais là encore il faut être prudent car les différentes stations ne sont pas logées à la même enseigne ! Une grosse station aura une force marketing plus importante qu’une petite et donc sera plus présente autour du corps médical. Un médecin connaitra mieux ces dernières et les prescrira plus facilement. Néanmoins, de nombreuses informations sont accessibles gratuitement sur des sites internet. On trouve par exemple sur location-cure.net des fiches complètes sur les différents centres thermaux. L’annuaire des cures thermales donnent les caractéristiques des différentes stations, les soins prodigués, les équipements, le type d’eau, les pathologies soignées ainsi que de nombreuses informations. Une solution pour aiguiller son médecin vers la station idéale par rapport à sa pathologie.

L’environnement joue un rôle important

Au fil des dernières décennies, notre environnement est devenu de plus en plus urbain. L’une des composantes du thermalisme est de modifier pendant trois semaines cet environnement. Un grand nombre de stations se trouvent en montagne et en altitude, très peu sont à proximité de la mer (on en trouve deux proches mais en général ce sont plus des thalassos). Suivant l’effet recherché, le curiste choisir sa station. Une autre composante est la saison qui est très importante pour le climat.

Une cure thermale c’est également du repos

Dans les différentes stations thermales, les soins sont effectués le matin. L’après-midi est libre et le curiste pourra effectuer des activités en dehors du programme classique. N’oublions pas qu’il s’agit d’un séjour médical. Le patient pourra faire du tourisme mais les soins sont très fatigants, surtout lors d’une première cure.  Le repos doit faire partie de la cure afin d’assurer un ressourcement total.

Combien ça coute ?

Suivant la cure thermale suivie (classée en 7 catégories), les prix varient de 370 € à 510 € pour un séjour de 3 semaines (en dehors des options et du choix de la deuxième orientation). La sécurité sociale rembourse 65% donc 35 % sont à la charge du curiste. Certaines complémentaires prennent en charge les 35 % ou accordent un forfait. A cela, vous devrez rajouter votre hébergement (comptez entre 500 et 1000 € les trois semaines suivant la destination).

Soyez le premier à déposer un commentaire

Laissez un commentaire